Aller au menu Aller au contenu
Conception Collaborative
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Conception Collaborative

> GSCOP_Recherche > GSCOP_ConceptionCollaborative

Soutenance de thèse de Jonathan Mougin (CC) mercredi 11 avril 2018 à 10h30 en amphi Gosse - Site Viallet - Grenoble INP

Publié le 3 avril 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Soutenance 11 avril 2018

Intitulée : "Vers un outil modélisation des processus de transfert de connaissances"

Les membres du jury :

  • Mme. Nada MATTA – Professeur au Laboratoire Tech-CICO, Université de Technologie de Troyes - Rapporteur
  • M. Vincent CHEUTET – Professeur au Laboratoire DISP-Lab, INSA Lyon - Rapporteur
  • M. Emmanuel CAILLAUD – Professeur au Laboratoire ICube, Université de Strasbourg - Examinateur
  • M. Jean-François BOUJUT – Professeur au Laboratoire G-SCOP, Université de Grenoble, Directeur de thèse
  • M. Franck POURROY – Maître de Conférences, Laboratoire G-SCOP, Université de Grenoble - Co-directeur de thèse
  • M. Grégory POUSSIER – Directeur technique, BASSETTI – Encadrant industriel


Le résumé :

La connaissance, et plus particulièrement, la gestion des connaissances est un enjeu stratégique qui peut fournir un avantage concurrentiel non négligeable dans une économie compétitive et dynamique. Cependant, ce domaine possède un caractère interdisciplinaire indéniable. En effet, il est traité par de multiples disciplines telles que les sciences de l’information, l’informatique, la psychologie, l’économie ou les sciences de l’ingénierie.

Les travaux de recherche présentés dans ce manuscrit ont eu lieu dans un contexte CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la REcherche). Le sujet initial est né de la collaboration entre l’équipe « Conception Collaborative » du laboratoire G-SCOP (laboratoire Grenoblois dédié aux Sciences de la Conception, de l'Optimisation et de la Production) et de la société BASSETTI, éditeur et intégrateur de la solution logiciel TEEXMA®.

Dans le cadre des travaux présentés dans ce manuscrit, notre objectif a été d'étudier comment modéliser les processus de transfert de connaissance afin de mieux comprendre la façon dont ces derniers se mettent en place au sein des organisations. L’outil de modélisation proposé dans cette thèse repose en partie sur la réutilisation de modèles existants trouvés dans la littérature et sur une méthodologie d'observation des participants.

Les recherches effectuées se sont déroulées en suivant une méthodologie de type recherche intervention. Afin de répondre à ce sujet, nous avons donc pu tester notre outil de modélisation à travers plusieurs études de cas terrain. Ces études ont permis de valider la première partie de nos hypothèses. Après cette phase de validation, nous avons cherché à évaluer l’appropriation de l’utilisation de notre outil de modélisation à la suite de formations. En parallèle, nous avons inclus notre outil de modélisation dans une démarche plus globale afin de diagnostiquer des situations de transfert de connaissance. Cette démarche globale a ensuite été appliquée à deux études de cas. Enfin nous avons dérivé l’usage de la démarche précédente. Cette fois ci, l’outil de modélisation est utilisé pour analyser les usages liés à des outils informatiques.

Abstract :

Knowledge, and more precisely, knowledge management, is a strategic issue that can provide a significant competitive advantage in a competitive and dynamic economy. However, this field has an undeniable interdisciplinary character. Indeed, it is treated by multiple research areas such as information science, computer science, psychology, economics or engineering sciences.

The research presented in this thesis occurred in a CIFRE context (French Industrial Conventions). The initial research topic was born from the collaboration between the "Collaborative Design" team of the G-SCOP laboratory (Grenoble laboratory dedicated to the Sciences of Design, Optimization and Production) and the company BASSETTI, editor and integrator of the TEEXMA® software solution.

As part of the work presented in this manuscript, our goal has been to study how to model knowledge transfer processes for a better understanding of how these processes are implemented within organizations. The modelling tool proposed in this thesis relies in part on the reuse of existing models found in the literature and on a participant observation methodology.

The research carried out was conducted following an intervention research methodology. To answer this question, we were able to test our modelling tool through several case studies. These studies allowed to validate the first part of our hypotheses. After this validation phase, we sought to evaluate the appropriation of the use of our modelling tool after knowledge management trainings. In parallel, we have included our modelling tool in a more global approach to diagnose situations of knowledge transfer. This global approach was then applied to two case studies. Finally, we reused the previous approach. This time, the modelling tool was used to analyse uses related to computer tools.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Fadila Messaoud-Djebara

mise à jour le 3 avril 2018

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Univ. Grenoble Alpes