Aller au menu Aller au contenu
Système d’Information, conception RobustE des Produits
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Système d’Information, conception RobustE des Produits
Système d’Information, conception RobustE des Produits
< >

> GSCOP_Recherche > GSCOP_SystèmeInformationRep

Modélisation agile pour un système de fabrication complexe et dynamique : exposé de Ahmed Ben Amira (CMEP / ST Crolles) : mercredi 16 sept 16h30 - 18h salle C319

Publié le 8 septembre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
du 8 septembre 2015 au 30 septembre 2015

Modélisation agile pour un système de fabrication complexe et dynamique : exposé de Ahmed Ben Amira (CMEP / ST Crolles) : mercredi 16 septembre 16h30 - 18h salle C319

Modélisation agile pour un système de fabrication complexe et dynamique

Les composants issus de l’industrie des semi-conducteurs sont présents aujourd’hui dans toutes les facettes de notre vie quotidienne : les ordinateurs, les téléphones portables, les télévisions, les voitures, etc. Ce succès est principalement dû à deux facteurs :

1. La capacité de l’industrie des semi-conducteurs à produire et à proposer continuellement des innovations technologiques importantes,

2. La réduction des coûts de production tout en augmentant la valeur ajoutée des produits autant au niveau des fonctionnalités qu’au niveau de la performance.

L’exigence des marchés à disposer de plus en plus rapidement de produits innovants, performants, et à faible coût a davantage accentué la forte concurrence dans le monde de la microélectronique. Pour l’industrie des semi-conducteurs, plusieurs pistes sont explorées pour rester compétitif, et qui se ramènent aux facteurs de succès de la démocratisation des dispositifs électroniques : le levier technologique (innovation, fonctionnalité, et performance) et le levier organisationnel (productivité, efficience manufacturière, etc.).

Dans un contexte d’entière automatisation avec la présence d’une forte composante informatique, la transformation organisationnelle doit systématiquement être accompagnée d’une évolution des différents systèmes d’information. En effet, ces derniers sont au coeur des activités opérationnelles. Dans ce sens, les utilisateurs au quotidien des systèmes d’information doivent « se retrouver » dans l’usage des systèmes d’information au niveau de ses fonctionnalités, et par sa capacité à répondre rapidement, et d’une façon continue, aux demandes d’évolution de l’organisation. Autrement dit, les systèmes d’information doivent être alignés sur les Métiers tout en pouvant suivre leur évolution.

Disposer de Systèmes d’Information (SI) à l’image des métiers n’est pas une vertu ou un luxe que les entreprises cherchent à obtenir. Le manque à gagner pour l’entreprise en l’absence d’alignement se traduit directement sur la performance de l’organisation : La non-adéquation des SI limite les tâches au quotidien et dégrade le potentiel de progrès de l’entière automatisation. Le système de production se trouve ainsi conditionné par les SI. Au-delà de l’aspect fonctionnalité recherché dans l’alignement, sa mise en oeuvre se justifie également par le coût de sa mise en place comparé à un non alignement.

Ces travaux visent à mettre en place un cadre méthodologique permettant de faciliter l’évolution des Systèmes d’Information (SI) dans un environnement industriel dynamique et complexe. Nos travaux de recherche sont fortement imprégnés par le contexte d’étude : l’industrie de fabrication des semi-conducteurs avec un mix fort (une grande variété) de produits, et comme cadre d’étude pratique l’unité de fabrication de composants électroniques STMicroelectronics Crolles300.

Nous cherchons à garantir un alignement systématique et continu des SI sur les besoins des processus métiers afin de garantir à l’entreprise les meilleures performances possibles dans l’exploitation de ses SI.

Les spécificités du contexte d’étude ainsi que l’analyse bibliographique de la problématique nous ont menés à proposer une méthodologie basée sur un « Modèle de Référence » afin de combler au mieux le fossé Métier / Technologie de l’Information (ou IT, par la suite nous considérerons semblables les termes IT et SI, nous reviendrons plus tard sur les définitions du SI). Cette méthodologie s’intéresse au niveau fonctionnel en mettant l’accent sur l’expression des besoins afin de mieux distinguer la vision Métier de la vision IT.

Pour valider la méthodologie que nous proposons, nous l’appliquerons sur un cas d’étude industriel relatif à l’évolution de l’ensemble des règles d’éligibilité des lots sur les équipements, appelées processabilité. Cette mise en oeuvre industrielle nous permettra de juger de la pertinence de notre méthodologie pour son application dans un contexte complexe et dynamique.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 8 septembre 2015

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Univ. Grenoble Alpes