Aller au menu Aller au contenu
Gestion et Conduite des Systèmes de Production
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Gestion et Conduite des Systèmes de Production
Gestion et Conduite des Systèmes de Production

> GSCOP_Recherche > GSCOP_GestionConception

Séminaire GCSP - mardi 04 novembre 2014 - 13h - C219 - Présentation de Khadija Tijani

Mardi 04 novembre 2014 à 13h en salle  C219, Bât C, Site Viallet Grenoble INP

Nous aurons le plaisir d'écouter Khadija TIJANI, doctorante en 2A, sous la direction de Stéphane Ploix. Elle nous présentera ses travaux effectués dans le cadre de sa thèse.

Résumé :
En connaissant au mieux le comportement des occupants, on pourra faire évoluer la conception des bâtiments en repérant des solutions capables d’y introduire des changements. Pour cette raison, il faut créer un modèle stochastique de ce comportement pour évaluer l’impact du comportement des occupants sur la conception des bâtiments tertiaires et ainsi atteindre l’objectif de ma thèse qui est de mettre en oeuvre une méthode d’analyse de sensibilité et de propagation d’incertitudes liées aux usages dans les outils de calcul énergétiques du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) adaptés aux BBC et BEPOS dans le secteur tertiaire.
Parmi les premières étapes de résolution de la problématique de la thèse, il faut choisir une méthode de modélisation des activités des occupants, pour cela un travail de comparaison a été fait.  Le but de ce travail est de modéliser le comportement des occupants par rapport à l’état des ouvrants (dans notre cas la porte), ie faire un lien entre les activités des occupants et l’état des ouvrants par deux méthodes différentes.
D’après la littérature, la méthode la plus utilisée pour prédire l’état des ouvrants (portes et fenêtres) est celle basée sur les chaines de Markov. De plus, elle est une méthode à aspect non déterministe, ce qui favorise sa comparaison avec le modèle social à base d’agent qui est une méthode basée HBDI.
La comparaison est faites en deux étapes, la première est de reproduire le concept des chaines de markov avec une modélisation en multi agent (avec un seul agent), la deuxième est de modéliser plusieurs agents.
En ce qui concerne la première étape, une simulation des chaines de Markov a été faite pour l’ouverture de la porte en 3 étapes : traitement des données des capteurs en précisant un pas de temps d’une heure, ensuite une discitisation des états de la porte selon la durée d’ouverture, enfin une désignation des plages horaires afin d’avoir le nombre de matricces de transitions.  Avec les résultats de la simulation des chaines de Markov (probabilité pour chaque état de porte) on implémente un modèle à un agent dans le logiciel BRAHMS. Ensuite on a pris en compte 3 agents, avec des activités différentes pour chacun. Puis on a comparé les différents résultats des simulations des deux méthodes, on en conclue que les deux méthodes sont presque équivalentes, puisqu’on est arrivé à reproduire les résultats de la méthode purement statistique avec un outil de modélisation multi-agent, mais il est difficile de reproduire un modéle BDI en plusieurs agents avec les outils de la modélisation purement statistique en raison de la multitude des transitions et des intéractions entre les occupants.

Dans le cadre de ma thèse qui s’intéresse aux aspects de la qualité de l’air, j’ai fait des tests et des calculs pour pouvoir corréler les données des capteurs avec les activités des occupants et puis aussi connaître la précision des capteurs de  CO2 et COV. Les calculs sont en rapport avec la présence humaine, donc la génération de CO2 par chaque expiration est en rapport avec la présence humaine. Une modélisation du taux de CO2 se révèle indispensable. Ce modèle décrit le bureau H358 qui est un bureau non ventilé mécaniquement, où il y a un nombre d’occupants qui change beaucoup.
 

mise à jour le 17 novembre 2014

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Univ. Grenoble Alpes