Aller au menu Aller au contenu
Gestion et Conduite des Systèmes de Production
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Gestion et Conduite des Systèmes de Production
Gestion et Conduite des Systèmes de Production

> GSCOP_Recherche > GSCOP_GestionConception

Soutenance de thèse de Amina Chelly Ben Younes (GCSP) le 19 novembre 2019 à 14H en amphi C- Site Villet - GI - Grenoble INP

Publié le 14 novembre 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In
Soutenance 19 novembre 2019

Intitulée : "Sur la conception des chaines logistiques à faible teneur en carbone "

Les membres du jury :
 
  • Mme Najoua DRIDI, Professeur à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis, Présidente
  • Mme Hanen BOUCHRIHA, Professeur à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis, Rapporteur (Examinatrice)
  • M. Hamid ALLAOUI, Professeur à l’Université d’Artois, Rapporteur
  • M. Khaled HADJ-HAMOU, Professeur à l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, Rapporteur
  • M. Yannick FREIN, Professeur, Grenoble INP, Directeur de thèse
  • Mme Atidel B. HADJ-ALOUANE, Professeur à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis, Codirectrice
  • Mme Imen NOUIRA, Maître de Conférences, Rennes School of Business, Co-encadrante


Résumé :

Sous la pression externe des gouvernements et des clients conscients des enjeux environnementaux, les entreprises sont plus que jamais obligées de réduire leurs émissions de carbone. Par conséquent, elles sont poussées à trouver les moyens pour optimiser la gestion de leurs chaînes logistiques afin d’améliorer leurs performances environnementale et économique. Dans ce cadre s’intègre la problématique de gestion de chaîne logistique à faible teneur en carbone qui consiste à repenser les décisions de la gestion de la CL en vue de réduire les émissions de carbone. Dans la présente thèse, nous abordons cette problématique. Nous cherchons d’abord à comprendre les différentes caractéristiques de ce problème et à identifier ses facteurs clés. Une telle étude demeure essentielle pour faciliter l’analyse de la littérature existante en termes de modélisation et d’incorporation de paramètres liés aux émissions de carbone dans les modèles mathématiques d’aide à la décision. Nous proposons ensuite de contribuer à la littérature en développant de nouveaux modèles de conception de chaîne logistique sous la législation de la taxe carbone, en proposant une meilleure intégration de cette réglementation. Nous considérons alors dans nos modèles, d’une part, la non homogénéité des taxes carbone entre les pays, puis d’autre part, la progressivité de ce système législatif. A travers la résolution analytique et numérique de nos modèles, nous étudions l’impact de la taxe carbone sur les décisions stratégiques des entreprises et leurs performances. Nous mettons ainsi l’accent sur l’efficacité de cet outil législatif, ainsi que sur les nouvelles directives à mettre en place par les gouvernements pour mieux inciter les entreprises à minimiser leurs impacts indésirables sur l’environnement. Finalement, nous initions la modélisation sous incertitude du problème d’investissement stratégique dans le cadre de la législation de taxe carbone, en considérant d’abord une demande client aléatoire, puis des taxes carbone évolutives et incertaines. Nous proposons une évaluation de nos modèles stochastiques développés en les exploitant sur des exemples numériques et en les comparant aux modèles déterministes largement étudiés dans la littérature
 
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 14 novembre 2019

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Univ. Grenoble Alpes