Aller au menu Aller au contenu
Conception Produit Process
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Conception Produit Process
Conception Produit Process
< >

> GSCOP_Recherche > GSCOP_ConceptionProduitProcess

Soutenance de thèse de Justine Coton le vendredi 26 janvier 2018 à 13H30 en amphi Gosse - Site Viallet - Grenoble INP

Publié le 19 janvier 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Soutenance 26 janvier 2018

Intitulée : " Utilisation de nouvelles technologies pour l’évaluation clinique des activités motrices de patients".

Les membres du jury :

  • M. Guy BOURHIS, Professeur des Universités, LCOMS, Université de Lorraine - Rapporteur
  • M. Jean-Claude SAGOT, Professeur des Universités, ERCOS, Université de technologie de Belfort Montbéliard (UTBM) - Rapporteur
  • M. Jean-François PETIOT, Professeur des Universités, LS2N, Ecole Centrale de Nantes - Examinateur
  • M. Vincent GAUTHERON, Professeur des Universités - praticien hospitalier, LIBM, Université Jean Monnet - Examinateur
  • M. Guillaume THOMANN, Maître de Conférences, Université Grenoble Alpes – Co-Encadrant de thèse
  • M. François VILLENEUVE, Professeur des Universités, Université Grenoble Alpes – Directeur de thèse


Résumé :

L’évaluation des capacités motrices est une activité essentielle de l’analyse de mouvement. Cette activité permet de quantifier la performance d’un patient et ainsi d’être capable de suivre et de contrôler son évolution pour assurer un traitement adapté. Les kinésithérapeutes ont donc besoin d’outils précis leurs permettant de mesurer cette performance. Pour cela, ils ont développé leurs propres outils basés sur l’observation et des exercices normés. Pourtant, cette activité pourrait être supportée et augmentée par l’utilisation de technologies avancées. Il existe une catégorie d’outils technologiques permettant le suivi et la capture de ces mouvements. Leur utilisation dans des systèmes d’aide à l’évaluation pourrait affiner l’évaluation des thérapeutes et également augmenter sa reproductibilité. Pour assurer l’utilisation dans la durée de ce type d’outils, il est nécessaire de répondre à la question suivante : « quels sont les enjeux et les critères de développement spécifiques aux systèmes d’évaluation des capacités motrices ? ». Dans ce travail de thèse, cette question a été restructurée suivant 3 axes : « comment mesurer les capacités motrices ? », « comment analyser et communiquer le résultat ? » et enfin « comment intégrer ce système dans la pratique médicale ? ». Pour chacun de ces axes, les critères clés de développement ont été investigués et des contributions sont présentées. Afin d’illustrer ces critères, une étude de cas a été menée : l’instrumentation, à l’aide de nouvelles technologies de capture de mouvements, d’un protocole de mesure de capacités motrices (aussi appelé MFM ou Mesure de la Fonction Motrice).


Mots-clés : Conception de produit ; Conception centrée utilisateur ; Nouvelles technologies ; Kinect ; LeapMotion ; Mesure des Capacités Motrices
 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 25 janvier 2018

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Univ. Grenoble Alpes