Aller au menu Aller au contenu
Travailler à G-Scop
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Travailler à G-Scop
Travailler à G-Scop
< >

> GSCOP_RECRUTEMENT > GSCOP_Thèses

Etude de faisabilité et d’opportunité d’une mutualisation optimisée des flux et des entreposages dans le cadre de la logistique urbaine

Directeur(s) de thèse : Marie-Laure Espinouse (Laboratoire G-SCOP) et Karine Evrard Samuel (Laboratoire CERAG)
Ecole doctorale : I-MEP2, Grenoble
Date de début (souhaitée) : 1/10/2015
Financements envisagés – Contexte – Partenaires éventuels : Financement demandé à l’ARC8

Description du sujet
:
Contexte scientifique et régional
La logistique urbaine recouvre toute prestation concourant à une gestion optimisée des flux de marchandises en milieu urbain (Dablanc, 2006). Elle concerne l’acheminement des marchandises dans le cœur de l’agglomération, leur traitement, leur livraison au destinataire final ainsi que la gestion des flux retours. Elle inclut des dimensions de service, mais surtout d’innovation pour les différents acteurs qui en sont les parties prenantes. Elle regroupe de nombreuses activités incluant le transport, le stockage, le conditionnement et la gestion des commandes, la gestion des retours d’emballages et des palettes, les livraisons à domicile, l’offre de relais de livraison, qui sont à l’origine d’offres et de solutions nouvelles car les pratiques de consommation évoluent et la demande de services s’accroît (Evrard Samuel et Cung, 2014). Les pressions aussi bien environnementales qu’économiques positionnent au premier plan les enjeux liés au transport de marchandises dans les villes et laissent penser que de nombreux changements auront lieu dans les années qui viennent : la ville, en tant que dernière étape d’une chaîne logistique multi-acteurs, doit absorber un flux de marchandises croissant, ce qui génère des perturbations multiples (congestion, pollution, sécurité, etc.) que ni les élus, ni les entreprises ne peuvent ignorer compte tenu de leur impact sur l’attractivité économique des territoires.
Plusieurs solutions de logistique urbaine sont actuellement en projet ou expérimentées par plusieurs villes d’Europe pour améliorer le transport des marchandises, citons par exemple, la mise en place de CDU (Centre de Distribution Urbaine) (Morana et Gonzalez-Feliu, 2011), de nouvelles règlementations telles que des zones réglementées ou encore le décalage des horaires de livraison (Projet Pumas), l’utilisation de transports alternatifs à la route. Afin de tirer parti au mieux de ces solutions et d’optimiser le chargement des camions et ainsi diminuer les nuisances du transport de marchandises en ville, la mutualisation est souvent un préalable. Plusieurs types de mutualisation peuvent être envisagés : mutualisation du transport, mutualisation de l’entreposage, mutualisation des flux retour, etc. Dans le cadre de cette thèse, nous nous intéresserons principalement à la mutualisation du transport pour le dernier kilomètre et de l’entreposage en milieu urbain. L'objectif est d'analyser l’opportunité et l’impact d’un ou plusieurs espaces logistiques partagés où plusieurs
acteurs partagent un ou des espaces physiques et des informations de logistique pour améliorer la performance global des processus de distribution globaux. Une telle mutualisation peut permettre d’améliorer la qualité de la vie en centre ville en diminuant jusqu’à 70 % des kilomètres parcourus par les camions en centre ville (Thompson et Hassal, 2012) et en diminuant les émissions de CO2 de 20% à 50% (Pan, 2010).
La mutualisation est un sujet d’actualité aussi bien chez les acteurs économiques (Cluster logistique, 2014) que dans le domaine de la recherche en logistique urbaine. Citons notamment les études de mise en place d’un CDU à Barcelone (Roca-Riu et Estrada, 2012), les études de l’impact de la flexibilité dans les collaborations horizontales (Vanovermeire et Sörensen, 2014), une étude de mutualisation de la logistique urbaine dans le cadre du dernier kilomètre à Singapour (De Souza et al., 2014), une étude de mutualisation de flux à Lyon (Gonzalez-Feliu et Salanova, 2012), une étude sur les typologies d’entrepôts mutualisés (Makaci et al., 2014) et une thèse récemment soutenue sur le rôle du prestataire de services logistiques dans l’émergence des cas de mutualisation logistique concertée (Michon, 2014).
Cette thèse s’inscrit d’une part dans le prolongement de la thèse de Mourad Makaci sous la direction des professeurs Evrard Samuel et Bottaz-Genoulaz, portant sur la performance des entrepôts mutualisés, et d’autre part dans les travaux initiés au sein du projet URBADIS, portant sur les problématiques de transport et d’entreposage pour la distribution urbaine.
L’objectif de la thèse que nous proposons est clairement orienté autour d’une réflexion sur la conception d’une logistique urbaine innovante au travers de la mutualisation. La mutualisation suppose en effet un réel changement de paradigme avec une implication et une collaboration forte des différents acteurs du monde économique et social et des collectivités locales. De plus, cette thèse contribuera au projet ULIS (Urban Logistics : Integrated Solutions) dont l’objectif est de développer une approche intégrée visant à combiner les différentes solutions de logistique urbaine existantes afin d’imaginer une organisation du centre-ville plus innovante, intégrant l’ensemble des flux (physiques –marchandises et personnes–, informationnels et financiers).
Démarche et résultats attendus
Cette thèse débutera par une recherche bibliographique sur les problématiques de mutualisation dans un contexte urbain. Nous nous focaliserons sur les solutions de transport et d’entreposage effectives pour assurer la livraison du dernier kilomètre. Les expériences de mutualisation existantes seront étudiées afin d’identifier les sources d’écueil et de réussite.
Parallèlement, une étude sur le terrain sera menée afin d’identifier et cartographier les différents types de flux. Le terrain d’expérimentation sera Grenoble Métropole. Afin de mener à bien cette partie, le doctorant s’appuiera sur le réseau de partenaires et collaborations existantes. Lors de cette étude sur le terrain, les différentes solutions logistiques existantes devront être recensées.
Une fois cet état des lieux réalisé, les possibilités de mutualisation devront être formulées et leurs impacts notamment sur la pollution (congestion, émissions) devront être évalués par simulation.
Il s’agira ensuite de proposer des solutions de mutualisation optimisées en termes de flux. Leur faisabilité, leur opportunité, leur bénéfice sur le plan des congestions, de l’attractivité et de la satisfaction des différents acteurs sont autant de points qui devront être étudiés.
Enfin, les interactions entre mutualisation urbaine et mesures réglementaires devront être analysées et exprimées sous la forme de scénarios.

Références
Cluster logistique (2014), la mutualisation en logistique entre mythe et réalité, http://www.clusterlogistique-ra.com/2014/11/14/communique-de-presse-la-mutualisation-en-logistique-entre-mythe-et-realites/
Dablanc L. (2006). Goods transport in large European cities: difficult to organize, difficult to modernize. Transportation Research Part A: Policy and Practice, 41 (3), 280–285.
De Souza R., Goh M., Lau H.C. Ng W.S., Tan P.S., (2014) Collaborative Urban Logistics-Synchronizing the Last Mile A Singapore Research Perspective, Procedia Social Behavioral Sciences, 125, 422-431.
Evrard Samuel K., Cung V.D. (2014). Analyse comparée des solutions de logistique urbaine, 3ème Colloque de Logistique Urbaine, Nantes, France.
Gonzalez-Feliu J., Salanova J.M. (2012), Defining and evaluating collaborative urban freight transportation systems, Procedia Social and Behavorial Sciences, 39, 172-183.
Makaci M., Reaidy P., Evrard Samuel K., Botta-Genoulaz V., Monteiro T. (2014), La mutualisation des entrepôts dans la chaîne logistique : proposition d’un cadre d’analyse, 10th International Congress of Logistics Research, RIRL 2014, Marseille.
Michon V. (2014), Le rôle du prestataire de services logistiques dans l’émergence des cas de mutualisation logistique concertée : application à la relation industrie - grande distribution alimentaire en France, thèse de doctorat, Aix-Marseille Université, laboratoire CRET-LOG.
Morana J., Gonzalez-Feliu (2011). Le transport vert de marchandises : l’expérience de la ville de Padoue en Italie, Gestion, 36(2), 18-26.
Pan S. (2010). Contribution À La Définition et À L’évaluation de La Mutualisation de Chaînes Logistiques Pour Réduire Les Émissions de CO2 Du transport : Application Au Cas de La Grande Distribution, thèse de doctorat, Business administration, École Nationale Supérieure des Mines de Paris.
Projet PUMAS : http://www.lyon.cci.fr/site/cms/36960/Projet-europeen-PUMAS--ameliorer-les-livraisons-en-centre-ville
Roca-Riu M. Estrada M. (2012), An evaluation of urban consolidation centers through logistics systems analysis in circumstances where companies have equal market shares, Procedia Social an Behavorial Sciences, 39, 796-806.
Thompson R.G., Hassal K.P. (2012), A collaborative urban distribution network, Procedia Social Bahavioral Sciences, 39, 230-240.
Vanovermeire C., Sörensen K. (2014), Measuring and rewarding flexibility in collaborative distribution, including two-partner coalitions, European Journal of Operational Research, 239, 157-165.

Contact(s)
:

Marie-Laure Espinouse
Laboratoire G-SCOP
Mail : Marie-Laure.Espinouse@g-scop.grenoble-inp.fr
Tel.: 00 33 4 56 52 89 26

Karine Evrard Samuel
Laboratoire CERAG
Mail: karine.samuel@grenoble-inp.fr
Tel: 00 33 4 76 57 48 88

mise à jour le 23 avril 2015

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Univ. Grenoble Alpes