Aller au menu Aller au contenu
Travailler à G-Scop
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Travailler à G-Scop
Travailler à G-Scop
< >

> GSCOP_RECRUTEMENT > GSCOP_Thèses

"Génération automatique de compte-rendu de réunion, sur la base d’annotations textuelles et graphiques, dans un contexte de collaboration synchrone à distance "

                                    

 
Titre de la thèse : "Génération automatique de compte-rendu de réunion, sur la base d’annotations textuelles et graphiques, dans un contexte de collaboration synchrone à
distance ».
Directeur(s) de thèse : Frédéric Noel
Laboratoire du directeur de thèse : G-SCOP
Co-Directeur : Philippe Marin
Ecole doctorale : IMEP2
Date de début (souhaitée) : septembre octobre 2014
Financements envisagés – Contexte – Partenaires éventuels :

Description du sujet :
La collaboration entre experts de différents métiers dans le processus de développement de produits nécessite l’utilisation d’outils de collaboration variés, permettant la manipulation de représentations graphiques 2D/3D des produits, et permettant de conserver des traces des décisions prises et de leurs justifications, souvent sous forme d’annotations sur ces représentations. Les outils de collaboration distante actuels ne supportent que très partiellement ce type d'activités. En s'appuyant sur les résultats de thèses et masters récents du DC Conception Collaborative, le présent projet vise à spécifier (via des partenariats industriels) et développer un outil d'annotation graphique synchrone à distance qui permettra en outre la génération automatique de relevés de décisions et comptes-rendus de réunions. Les objectifs de la thèse sont, via une étude de terrain, de spécifier en détails les fonctionnalités à développer, et de proposer une maquette informatique qui sera testée en situations de laboratoire puis en situations naturelles. La principale entreprise partenaire souhaite par la suite intégrer ce type de concepts dans ses outils corporate de collaboration technique à distance.
Objectifs et Travail demandé :
Ce projet de thèse se positionne dans un contexte de collaboration à distance entre des acteurs de divers services d’une entreprise, voire d’entreprises partenaires dans un processus de développement de produit.
Ce contexte de collaboration technique implique, lorsque les réunions se font en face à face (réunions « en présentiel »), la génération, la manipulation, et l’annotation de documents techniques qui sont le plus souvent des supports graphiques représentant divers points de vue sur le produit selon les métiers des acteurs impliqués dans la réunion. La rédaction de compte-rendu de ce type de réunions est une activité délicate de par la difficulté d’intégrer dans le compte-rendu une transcription claire des informations techniques, éléments de schémas ou modèles qui ont été les supports à la discussion, de même que les traces des prises de décisions.
Les logiciels actuels destinés à la collaboration à distance (vidéo-conférence, partage d’écran) supportent mal la manipulation synchrone de documents graphiques, qu’ils soient 2D ou 3D, et ne proposent pas du tout d’assistance à la constitution de comptes-rendus.
A la suite des travaux menés ces dernières années au sein du Laboratoire G-SCOP (Thèses de El-Hadi Mechekour, Onur Isarciklilar, Hanh Vu-Thi, Samira Sadeghi) nous disposons des bases conceptuelles et des briques logicielles permettant de démontrer la faisabilité d’un système de collaboration technique à distance autour d’objets intermédiaires graphiques 2D ou 3D, intégrant des facilités d’annotation synchrone collaborative, et permettant la génération de compte-rendu configurable par les utilisateurs.
La question de recherche liée à ce projet interrogera les conditions de mise en place d'environnements d'aide à la conception collaborative synchrone suffisamment intuitifs tels que :
• les experts concepteurs s'approprient naturellement l'environnement : nous serons donc amené à mesurer des critères d'affordance et d'intuitivité de l'environnement ;
• les experts créent aisément des contenus à valeur ajoutée technique répondant à leur expertise ;
• la prise de notes sous forme d’annotations collaboratives puisse se faire de manière intuitive et fluide afin de conserver des traces des échanges et des prises de décisions ;
• les comptes-rendus d'activités soient les plus automatiques possible tout en étant au niveau d'abstraction des experts impliqués dans les séances de réunion.
Travail demandé :
Il s’agira dans un premier temps poursuivre et finaliser le développement d’outils supports à cette collaboration à distance en les adaptant aux nouvelles technologies disponibles au laboratoire (table multi-touch horizontale, mur d'image vertical, Ecran stereoscopique, HMD, desktop immersif 3D) via des approches mono-ou multi-modales (collaboration autour d'un même environnement ou au travers de connections via des environnements techniques différents).
Forts de cette compétence technique nous souhaitons utiliser des terrains industriels pour observer et anticiper les conditions de déploiement de ces technologies. Une deuxième étape aura donc pour objectif, sur cette base d’annotations enrichies et sur la base d’observations menées dans une ou plusieurs entreprises partenaires, de compléter/valider ce modèle et cette structure d’annotation ainsi que les modalités de génération de comptes-rendus associés, de développer un premier démonstrateur dans l’environnement du logiciel Swhift, puis de l’étendre si possible aux annotations de modèles CAO 3D.
Enfin le travail de thèse devra conduire à des expérimentations pour valider/invalider le caractère intuitif et naturel des équipements proposés dans le cadre de conception collaborative synchrone. Des tests d’usage des maquettes logicielles en situations de conception collaborative seront effectués grâce aux moyens expérimentaux de la plateforme MEXICO. Des protocoles expérimentaux seront envisagés pour caractériser de manière objective les solutions proposées.

Connaissances et compétences requises
:
Il est attendu du doctorant
• une capacité d’analyse et de développement des modèles conceptuels d’activités de conception et des outils supports à ces activités,
• une certaine expérience des méthodologies de conception de produits techniques, quel qu’en soit le domaine de spécialité (mécanique, électro-technique, etc.),
• une aptitude minimale au développement informatique afin de faire évoluer les maquettes logicielles selon les besoins qui auront été identifiés,
• une capacité d’intégration dans un milieu industriel pour l’observation in situ des pratiques de conception collaborative.

Contact(s) : Frédéric.Noel@grenoble-inp.fr ; philippe.marin@grenoble-inp.fr

mise à jour le 15 avril 2014

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Univ. Grenoble Alpes