Aller au menu Aller au contenu
Travailler à G-Scop
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Travailler à G-Scop
Travailler à G-Scop
< >

> GSCOP_RECRUTEMENT > GSCOP_Thèses

Gestion dynamique de processus industriels : pilotage par les compétences et les données techniques


SUJET DE THESE G-SCOP 2014

Titre de la thèse : Gestion dynamique de processus industriels : pilotage par les
                              compétences et les données techniques
Directeur(s) de thèse : Lilia Gzara (G-SCOP), Hervé Verjus (LISTIC)
Laboratoire du directeur de thèse : G-SCOP
Co-Directeur : NON
Ecole doctorale : IMEP2
Date de début (souhaitée) : Octobre 2014
Financements envisagés – Contexte – Partenaires éventuels : allocation doctorale de la ré gion Rhône-Alpes
Partenaires éventuels : société Agilium (éditeur de solutions de gestion de processus métiers) – Annecy

Description du sujet :
Le projet de thèse rentre dans le cadre de la gestion de processus métiers (Business Process Management). Il se focalise sur le pilotage (voire l’optimisation) de processus industriels à forte dimension collaborative et émergente, comme c’est le cas en conception de produits. Ces processus ne peuvent faire l’objet d’une forte structuration/rigidité qui pourrait se révéler être un frein à la créativité. Les méthodes courantes de gestion de processus, fortement prescriptrices et structurantes sont inadaptées. Elles ne permettent pas un management dynamique des processus en fonction des diverses contraintes et aléas pouvant avoir lieu pendant l’exécution du processus.
Par ailleurs, la gestion des projets est souvent perturbée par une vision peu claire des processus et un manque de visibilité sur les compétences nécessaires à la réalisation des diverses étapes. Ce manque de spécification à priori rend le management difficile en termes de prévision de charges, d’allocation de ressources (financières, matérielles et humaines) et de mesure de performance. Il est particulièrement critique pour certaines industries où les processus/ressources doivent faire l’objet d’habilitations (cas de l’aéronautique par exemple).
 
 
 
Objectifs et Travail demandé :

Les questions auxquelles s’adresse ce travail de thèse sont les suivants :
  • Comment favoriser la gestion dynamique des processus, de manière à permettre l’ajustement au fil de l’eau des tâches, des compétences et des ressources allouées ?
  • Comment assurer la coordination spatio-temporelle entre des acteurs de nature différente (acteur-groupe et acteur individuel), délocalisés, travaillant sur plusieurs projets et utilisant des outils de système d’information différents ?
  • Comment reconfigurer le modèle du processus pour prendre en compte les différentes évolutions envisagées par les acteurs métier et les variations/aléas de l’environnement durant l'exécution des processus ? 

Afin de répondre à ces questions et palier aux difficultés identifiées, il est important d’envisager simultanément la gestion des ressources humaines à la gestion des processus. Cette intégration permettrait, d’une part, d’évaluer la pertinence de l’affectation tâches aux acteurs au regard des compétences demandées par la tâche, et d’autre part, d’estimer la faisabilité de la tâche au regard de la qualité des données d’entrée disponibles.

 L’objectif de ce projet de thèse est alors de proposer :

  • un ensemble de métriques pour évaluer la performance d’un processus pendant son exécution et aider les responsables de processus dans l’affectation des tâches. Ces métriques portent sur les compétences nécessaires pour réaliser chaque tâche, la disponibilité des ressources et la qualité des données (selon l’état d’avancement des tâches).
  • un système de supervision (monitoring) des processus en cours d’exécution afin de mesurer les métriques proposées.
  •  une méthodologie pour définir/modifier un processus selon les compétences,  disponibilités et qualité des données, autrement dit une conception/évolution de processus tirées par les contraintes et l’usage.

 

Méthodologie de recherche :

Ce projet de thèse repose sur des travaux menés par les équipes de recherche des laboratoires G-SCOP et LISTIC dans les domaines des orchestrations de processus dynamiques, de la modélisation de processus de conception de produits, de l’identification des activités et des services mobilisés lors du cycle de vie du produit (projets MES-Mestria & ISPRI PLM). Ils font suite au travail de thèse de S. Hachani, co-encadré par ces mêmes partenaires et soutenu en 2013, portant sur une approche orientée services pour un support agile et flexible des processus de conception de produits dans les systèmes PLM.

Les questions de recherche adressées dans ce projet de thèse seront abordées en définissant un référentiel métier dont les briques de base correspondent à des tâches de processus, des compétences, des données techniques (avec une qualification), des acteurs, des rôles et des contraintes de charge. La définition/modification d’un processus est obtenue par alignement des diverses briques de base de ce référentiel métier. Un prototype logiciel support à la méthodologie proposée sera développé afin d’expérimenter l’approche sur des terrains industriels.  
Les résultats attendus sont :

  • un référentiel métier orientée processus, données techniques, compétences et performances ;
  • une méthodologie ciblant la définition, la mise en œuvre et le monitoring de processus agiles/adaptables intégrant la gestion des compétences et la gestion des données ;
  • un prototype logiciel support à la méthodologie proposée (sur la base de la solution Agilium) ;
  • des communications scientifiques et socio-économiques (rencontres, salons avec des industriels).

 Profil :

Pour conduire ce travail une grande capacité de conceptualisation est requise pour élaborer le référentiel métier et définir les différents modèles d’informations. Des bonnes connaissances en informatiques sont primordiales pour définir la méthodologie de déploiement de processus agiles et pour développer le prototype logiciel. Une mentalité ouverte et une culture industrielle sont un atout pour mener ce travail à la frontière entre le génie industriel et l’ingénierie des systèmes d’information. Un bon équilibre entre les connaissances théoriques et la capacité à les mobiliser dans un contexte pratique est également attendu.

 Candidature :

une candidature motivée accompagnée d'un CV, des notes de Master, du sujet du stage de Master et des coordonnées du responsable du stage. Pour tout renseignement envoyer un email à ces mêmes adresses.

Contact(s) :   lilia.gzara@grenoble-inp.fr 
                      
herve.verjus@univ-savoie.fr

 

 

 

 

mise à jour le 27 mai 2014

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Univ. Grenoble Alpes