Aller au menu Aller au contenu
Travailler à G-Scop
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Travailler à G-Scop
Travailler à G-Scop

> GSCOP_RECRUTEMENT > GSCOP_Thèses

Modélisation des processus de prises de décisions agiles dans les processus d’innovation. Apport des représentations mixtes

SUJET DE THESE G-SCOP 2014


Titre de la thèse : Modélisation des processus de prises de décisions agiles dans les processus d’innovation. Apport des représentations mixtes
Directeur(s) de thèse : J.-F. Boujut
Laboratoire du directeur de thèse : G-SCOP
Co-Directeur:G.Prudhomme(guy.prudhomme@g-scop.eu);C.Masclet (cedric.masclet@g-scop.eu); K.Lund (Laboratoire ICAR).
Ecole doctorale : IMEP2
Date de début  (souhaitée) : Septembre  2014
Financements envisagés – Contexte – Partenaires éventuels : Région

Description du sujet :

Cette thèse vise à améliorer la compétitivité des entreprises du secteur industriel en développant l'agilité (au sens d’une forte réactivité aux évolutions des attentes) dans les phases d’innovation de leur processus de création d'offre. Notre travail s'intéresse à l’influence combinée des nouvelles formes de prototypes aujourd’hui disponibles (prototypage physique et prototypage virtuel) sur cette agilité. Nous nous intéressons
particulièrement à la mise en usage raisonnée d'objets mixtes (physiques et numériques) en tant que représentations externes, dans l'objectif de permettre à tous les acteurs du cycle de vie du produit/service d’interagir selon leur vues métiers. Nous privilégions ainsi la construction de la collaboration par l'argumentation autour des représentations partagées en formulant l'hypothèse que les acteurs participent pleinement à la co-construction et à l'évolution des prises de décisions dans les activités de définition et d'évaluation critériée des idées grâce à l'existence de ces prototypes. Nous développons pour cela une approche pluridisciplinaire en associant les sciences de l'ingénieur aux sciences humaines, par l'entremise des laboratoires G-SCOP et ICAR. Le consortium intègre également un groupe industriel international (SEB), à l'origine de la problématique, et qui participe pleinement au travail d'observation et de développement de nouvelles pratiques professionnelles.

Objectifs et Travail demandé :

Le(a) doctorant(e) sera localisé à Grenoble, au laboratoire G-SCOP,  et bénéficiera d'un co-encadrement sciences de l'ingénieur/sciences humaines.
Le(a) doctorant(e) sera intégré au domaine de compétence Conception Collaborative et préparera une thèse en génie industriel au sein de l'école doctorale IMEP2. Il pourra s'appuyer sur les équipements des plateformes expérimentales du laboratoire (Réalité Virtuelle et observatoire des pratiques en conception) pour mettre en oeuvre certains aspects experimentaux de la démarche. Il sera également amené à se déplacer sur le site
du partenaire industriel.

Le candidat devra posséder des compétences dans le domaine des sciences de l'ingénieur ou du génie industriel, et montrer un fort intérêt pour les approches transversales pluri-disciplinaires. Des dispositions dans le domaine de la réalité virtuelle ou augmentée seront appréciées.
Le sujet détaillé est disponible sur demande auprès des encadrants.

Contact(s): Jean-francois.boujut@grenoble-inp.fr ; guy.prudhomme@grenoble-inp.fr ; cedric.masclet@grenoble-inp.fr
 

mise à jour le 14 mai 2014

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Univ. Grenoble Alpes