Aller au menu Aller au contenu
Consultez les publications et les thèses
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Consultez les publications et les thèses
Consultez les publications et les thèses
< >

> GSCOP_RESULTATS > GSCOP_ThèsesSoutenues

Thèse Hatem ALHAZMI

Auteur : Hatem ALHAZMI
Directeur de thèse : Peter MITROUCHEV
Date : 22 décembre 2014




Une approche d'Analyse de Cycle de Vie intégrée pour le durabilité.
Application à l'évaluation environnementale du processus de dessalement de l'eau (dans le cas de l'Arabie Saouidite)



La raréfaction de l'eau douce de bonne qualité est un problème qui devient de plus en plus aigu pour l'humanité. Les populations humaines croissantes ainsi que l'augmentation des activités industrielles et agricoles jouent un rôle majeur dans l'épuisement et la pollution des ressources en eau douce. Cette situation devient de plus en plus grave dans des pays disposant de ressources limitées d'eau, comme l'Arabie Saoudite, qui est le plus grand pays au monde sans ressources naturelles en eau douce. En même temps, l'Arabie Saoudite est le troisième plus grand consommateur d'eau par habitant dans le monde. Pour remédier à cette pénurie d'eau douce, différentes technologies de dessalement d'eau de mer sont actuellement utilisées. Malgré plus de trente-deux usines de dessalement, le pays fait face à un défi de taille pour alimenter sa population en quantité suffisante d'eau. Dans ce contexte, en premier lieu, nous présentons un procédé pour produire la quantité requise d'eau, avec un impact minimum sur l'environnement, tout en maintenant sa bonne qualité. En outre, les possibilités pour l’utilisation des énergies alternatives permettant de réduire l'impact environnemental des besoins de dessalement sont examinées ; ainsi que la pertinence des différents types d'énergie alternative qui pourraient être utilisés dans le cas particulier de l'Arabie Saoudite. L'analyse du cycle de vie (ACV) étant une méthode holistique de l'évaluation des impacts environnementaux des produits, elle a été utilisée pour évaluer l'impact environnemental du processus de dessalement et en identifier les principales raisons. A cet effet, une collaboration avec une usine de dessalement en Arabie Saoudite a été mise en place, ponctuée de multiples visites sur place. Ces dernières nous ont permis de comprendre le processus de dessalement, recueillir des données nécessaires et considérer les possibilités d'introduire des sources d'énergie alternatives pour alimenter l’usine de dessalement.


 
Afin d'évaluer l'impact environnemental du processus de dessalement une ACV basée sur le logiciel SimaPro a été réalisée. Les résultats de l'étude ont montré que le choix le plus pertinent concernant la technologie de dessalement dans le cas de l'Arabie Saoudite est l'Osmose inverse (RO). Le modèle LCA a également montré que l'électricité produite à partir de combustibles fossiles est la cause de 92,8% des dommages environnementaux. En outre, l’étude a montré que les solutions les plus appropriées pour approvisionner la technologie RO de dessalement en électricité sont l'énergie solaire et l'énergie éolienne ; et non pas le pétrole brut fossile actuellement utilisé. L'ACV a également montré que l'utilisation de l'énergie alternative comme source d’énergie au dessalement peut réduire considérablement l'impact environnemental. 

Mots clés : durabilité (développement durable), évaluation du cycle de vie, traitement de l'eau, dessalement, énergies renouvelables

 

mise à jour le 28 octobre 2014

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Univ. Grenoble Alpes