Aller au menu Aller au contenu
Consultez les publications et les thèses
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Consultez les publications et les thèses
Consultez les publications et les thèses

> GSCOP_RESULTATS > GSCOP_ThèsesSoutenues

Thèse Jon Mikkelsen HJELMERVIK

Auteur : Jon Mikkelsen HJELMERVIK
Directeur de thèse : Jean Claude LEON ; Michael FLOATER
Date : le 6 mai 2009

Heterogeneous Computing with Focus on Mechanical Engineering


Dans ce manuscrit, nous présentons quatre algorithmes destinés à tirer partie des avantages des architectures hétérogènes. Chacun d'entre eux est basé sur l'utilisation de matériel le plus récent à la période à laquelle la recherche a été conduite. En premier, nous décrivons un algorithme pour une visualisation de qualité de surfaces paramétriques. Ceci est très utile dans un environnement CAO où une représentation précise est importante pour permettre une validation visuelle de la qualité d'un modèle d'objet. Ensuite, nous décrivons une simulation d'écoulement à surface libre de vagues en utilisant un schéma numérique récent et performant. L'accélération apportée par notre implémentation produit un gain de performances correspondant d'un facteur 40 comparativement à une version de référence optimisée.    Notre implémentation comporte une simulation temps réel et une visualisation d'effets non-linéaires semi-réalistes de vagues. Finalement, nous présentons deux algorithmes appliqués à la simplifications de formes 3D d'objets. Les algorithmes sont destinés à réduire le temps de préparation de modèles éléments _nis. Une analyse par éléments finis est une étape importante pour caractériser les propriétés mécaniques de composants préalablement à leur fabrication. Une telle analyse peut être utilisée pour étudier un comportement thermique et évaluer les forces et les faiblesses de composants réels. Avant que cette analyse puisse être conduite, les modèles doivent subir une phase de préparation où la phase de simpli_cation de forme joue un rôle important.    Le premier de ces deux travaux que nous décrivons est un algorithme hybride de simplification de formes, utilisant une carte graphique pour les calculs les plus intensifs et le processeur central pour assurer la cohérence de la structure de données. Le second travail décrit un algorithme de simplification de formes particulièrement adapté à des architectures hétérogènes et son implémentation sur une architecture cellulaire de type 'Cell BE'.
 

mise à jour le 6 juin 2012

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Univ. Grenoble Alpes